Martinets

                                                                                                                Photo: Arnaud Barras 

Quel est cet oiseau ?

Le martinet noir est une merveille de la nature. Entièrement sculpté pour le vol de longue durée, son corps tout entier fait de lui un acrobate aérien d’une redoutable efficacité. Les ailes sont exceptionnellement longues et les pattes si petites qu’elle sont invisibles une fois l’oiseau posé. Ainsi le martinet est incapable de marcher ou même de sautiller… il passe sa vie en vol : il attrape ses proies, récolte le matériel pour son nid et boit l’eau des rivières et des lacs en vol. L’accouplement a également lieu dans le ciel et, encore plus surprenant, il dort en vol entre 1000 et 3000 mètres d’altitude. Tout cela sans oublier son extraordinaire périple migratoire de l’Afrique à l’Europe : en moyenne 12’000km parcourus ! 

Le martinet noir est un oiseau principalement urbain. Pour nicher, il a besoin de trous et de fentes dans une façade ou un toit. Or, avec la rénovation des toitures et des isolations, ainsi que la destruction des vieilles bâtisses, cet oiseau rencontre toujours plus de difficulté à se loger. Il est devenu une des 50 espèces prioritaires du « programme de conservation des oiseaux » lancé par la Station ornithologique suisse de Sempach et l’Association suisse pour la protection des oiseaux en 2003.

Le projet "martinet"

Pour toutes ces raisons et grâce à un partenariat efficace avec M. Jacquat, fondateur du Cercle ornithologique des montagnes neuchâteloises, le WWF Neuchâtel a décidé de donner un petit coup de pouce à cet as de la voltige. Le projet « Martinet » du WWF a été lancé en 2014. Des nichoirs ont été fabriqués par des élèves et offerts gratuitement à toute personne désirant en installer chez elle. De plus, le WWF a été attentif aux projets de rénovation de bâtiments publics afin d’inciter les architectes à intégrer dans leurs projets des logis pour ces chers oiseaux.  

Bilan global

C’est ainsi que 36 briques creuses ont été installées sur le bâtiment de la poste en face de la gare de Neuchâtel et 28 nichoirs ont été posés lors de la rénovation du collège des Terreaux. Chez les particuliers ce n’est pas moins de 83 nichoirs qui ont été installés à travers tout le canton. 

Découvrez ici les épisodes du projet >>> 

Pourquoi pas vous ?

Et ce n’est pas fini… des nichoirs sont toujours à disposition !

Si vous désirez nous aider à protéger cette espèce, que ce soit en installant des nids chez vous ou en nous indiquant un bâtiment qui va être rénové et sur lequel vous avez pu observer des martinets, n’hésitez pas à nous contacter!

PS: sachez que la présence de martinets sous vos toits n'induit aucun désagréments (pas de salissures des façades et discrétion assurée)

Remerciements

Nous tenons à remercier chaleureusement M. Jacquat pour ses conseils avisés et son soutien infaillible au projet. Nous adressons également un grand merci à M. Caillet et ses élèves d’Eroen du centre du Bas-Lac qui nous ont construit de magnifiques nichoirs. Merci également à la ville de Neuchâtel pour sa collaboration dans le projet de rénovation du collège des Terreaux.

  

 

 

.hausformat | Webdesign, TYPO3, 3D Animation, Video, Game, Print